Nathalie Béranger

Présidente

Depuis longtemps je suis intéressée par la « chose publique ». Dés l’âge de 16 ans, le débat public me captivait autant qu’un bon film policier. Mon investissement en politique ne date donc pas d’hier. Candidates sur différentes élections, je suis actuellement conseillère régionale, conseillère municipale de Grenoble et Présidente d’Alpexpo.

Je reste persuadé que l’investissement public permet de traduire concrètement ses convictions sur le terrain et cette volonté d’agir ne m’a jamais quitté. Comme disait Denis Tillinac « on n’est pas proche du pouvoir, on l’exerce ou pas ».

Confrontée parfois à des inégalités entre les hommes et les femmes dans mon parcours politique, je me suis rapprochée de l’Association des Femmes Elues de l’Isère. Aujourd’hui, je trouve que c’est le lieu idéal pour défendre la place des femmes dans la société au quotidien. Nous sommes force de propositions et « lanceuses d’alertes » quand nous le jugeons nécessaire. C’est avec beaucoup de passion que je préside l’AFEI. »"

Arlette Gervasi

Vice Présidente

Forte de la conscience que les femmes représentent la moitié de l’humanité et qu’elles doivent, parce que c’est juste et beaucoup plus efficace, remplir les mêmes fonctions que les hommes à parité, je milite depuis toujours pour la juste place des filles et des femmes dans notre société : dans les cours de récréation, l’espace public, les métiers, les fonctions électives pour une société harmonieuse.

Féministe, je crois que je le suis devenue sans le savoir quand, à l’école primaire, on nous a appris pour les accords des adjectifs, que « le masculin l’emporte toujours sur le féminin ». Les garçons de ma petite école de Champagne ne se gênaient pas pour rappeler cette règle aux filles de la classe quand l’une de nous les dépassaient. Notre « c’est pas juste» les faisait rire.

De 1981 à 1984 Gisèle Halimi devient députée de la circonscription de Voiron. Quelle chance ! J’avais lu ses livres, alors je fréquente avec assiduité sa permanence et le groupe de femmes qu’elle réunit autour d’elle et qu’elle appelle « les filles de Voiron ». Elle ouvre mon horizon par des échanges passionnants sur l’actualité politique, la place des femmes dans la société et la notion de « sororité ». C’est grâce à ses incitations à devenir visible que j’ose repousser le plafond de verre: elle change ma vie.

Je reprends des études universitaires en 1982, figure sur la liste socialiste des régionales en 98, siège au conseil régional RhôneAlpes d’avril 2001 à fin 2015 ( vice-présidente et présidente de la commission culture ) avec en parallèle un mandat de conseillère municipale de Voiron de 2001 à 2020, et d’adjointe à la culture de 2008 à 2014. Mes mandats m’ont passionnée .

Convaincue par l’expérience qu’on est plus intelligent.e.s et plus fort.e.s à plusieurs que seule, c’est tout naturellement que j’adhére dès 2001 à l’Association des Femmes Elues de l’Isère dont je suis actuellement l’une des Vice-Présidente.

J’aime le mélange des appartenances politiques, des mandats et des âges des femmes qui composent cette association ainsi que le bon esprit qui y règne.

Le travail de fond que nous menons en organisant des rencontres, des journées d’études, la vigilance que nous exerçons pour faire appliquer la loi et la faire évoluer, participent à la défense de « la cause des femmes » pour une juste place des femmes dans notre société .

Brigitte Périllé

Secrétaire

Adjointe au maire à Saint-Egrève, chargée tour à tour de la Culture1977 à 1983, de l'animation générale (sportive - scolaire - culturelle) de 1983 à 1989 et de l'action sociale, l'insertion et la petite enfance, de 1989 à 1995.
Maire de Vif de 2001 à 2008, puis conseillère municipale de 2008 à 2020.
Conseillère départementale de 2001 à 2015 dont Vice-présidente chargée de l'enfance et la famille en danger et de l'égalité femme-homme de 2008 à 2015.

Corine Patroncini

Trésorière

J’ai été conseillère municipale de 2014 à 2019 à Tullins, membre active des commissions finance, et vie local.
Je me suis investie dans ma commune avec pour objectif d’améliorer la qualité de vie des habitants.

Comptable dans l’entreprise du BTP de mon époux , j’ai apporté ma connaissance affinée du tissu économique de mon territoire pour servir d’interface entre la collectivité et les commerçants et artisans.

Mon mandat électif m’a conduit à rencontrer l’AFEI lors d’une réunion. L’activité de l’association liée à la place de la femme dans la société m’a convaincue

Elodie Aguilar

Co trésorière

Du plus loin que je me souvienne quand on me posait la fameuse question « que veux tu faire plus tard » je répondais sans hésiter : « danseuse ou présidente de la république », aujourd’hui je ne danse que devant mon miroir mais en revanche je me suis très jeune intéressée à la politique au sens Noble du terme.

Titulaire d’un master 2 commerce international dominante finances, je ne me suis jamais éloignée des réseaux politiques, même pendant mes études- atavisme familial mon père élu à Eybens m’a donné le gout de l’engagement.

A l’âge de 33 ans je deviens la plus jeune élue municipale sur la commune d’Eybens et malgré mon statut d’opposition j’ai été nommée déléguée au budget. Rares sont les femmes et de surcroit de l’opposition à ces postes.

Présidente de mon groupe politique j’ai eu besoin de rencontrer des femmes qui vivaient ce même quotidien entre mêlé d’impératifs professionnels, de courses pour approvisionner le frigo familial et les obligations d’élue.

C’est pourquoi en 2016 j’ai intégré les femmes élues de l’Isère et là j’ai rencontré des femmes investies en politique pour le bien de la Société - notre sororité a confortée mon adhésion qui aujourd’hui m’amène à être vice-trésorière de cette association. Venir à l’AFEI est une bulle dans mon quotidien car nous laissons nos parties politiques à l’entrée et œuvrons ensemble pour la parité et le droit des femmes.

Nadia Pinard

Membre du bureau

C’est lors de mon cursus scolaire que je me suis engagée pour lutter contre les injustices, pour une société plus équitable et plus juste. Je me rappelle de la colère des lycéens et collégiens suscitée par la réforme HABY de 1975 (collège unique…).

Et la cause des femmes dans notre société m’a toujours tenue à cœur. Qui plus est lorsque l’on est une enfant issue d’un couple mixte, mal vu à l’époque…J’ai connu le racisme et les discriminations.

Elue à la mairie de Saint Hilaire du Rosier, de 2014 à 2020, j’ai effectué un mandat de 1ere adjointe en charge entre autre de la culture et de la communication et un mandat de conseillère communautaire pour Saint Marcellin Vercors Isère Communauté. C’est ainsi que dès 2015 et pendant ce mandat, le 8 mars, journée internationale consacrée aux droits des femmes a été mise à l’honneur sur la commune.

En 2015, j’ai rejoint l’association des femmes élues de l’Isère qui œuvre pour l’égalité des droits entre les femmes et les hommes et contre les discriminations que celles-ci peuvent subir dans la société et au quotidien. La pluralité politique de l’association m’a plu et cela fait sa force car nous partageons toutes le même engagement qui démontre que la lutte contre les inégalités faites aux femmes transcende toujours notre société quel que soit le gouvernement et que malgré tout il reste encore du chemin à faire. Je suis membre du bureau de l’AFEI depuis 1 an

Antoinette PIRRELLO

Membre du bureau

Femme engagée et militante socialiste depuis 2001, mes valeurs humanistes telles que la solidarité, le respect, le souci de l'équité, la citoyenneté et la laïcité qui ont forgé mes engagements tant au niveau professionnel que politique.

Elue municipale sur la commune d'Eybens entre 1987 à 2020 dans la majorité, j’ai été conseillère déléguée au logement social, adjointe au maire en charge de l'Education pour tous. 2014-2020 dans un groupe d'opposition j'ai occupé sur trois ans la présidence de notre groupe politique.

C'est en 2016 que je me suis rapprochée de l’AFEI : cette association me semblait la plus appropriée pour présenter la problématique des inégalités des Femmes sportives de haut niveau à laquelle j’ai été confrontée au sein de ma commune.

Aujourd’hui je fais pleinement partie du CA avec une équipe dynamique, une l'intelligence collective mobilisée pour conduire nos actions dans le respect de nos différences et nos engagements politiques, Nous puisons notre énergie et notre force pour la lutte contre les inégalités et pour toutes les violences faites aux femmes, pour toujours plus de victoire vers l'égalité qui nous est chère à toutes.
Au-delà de mes mandats politiques, cela me semble encore plus important aujourd'hui !